Budget 2021 – Position du groupe PLR

Retrouvez la position du PLR loclois & brenacier concernant le budget 2021.

Budget 2021

Rapport de la commission financière

 

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Pour l’étude de son premier budget, la commission financière 2020-2024 a rendu un rapport détaillé démontrant l’esprit constructif de ses discussions.

Ce premier budget de la commune fusionnée était très attendu par les commissaires et le Conseil général. L’intégration du personnel de la commune des Brenets à l’organigramme de celle du Locle a été présenté dans le détail par le service des ressources humaines et le Conseil communal.

Nous saluons ces éléments et le climat de travail de la commission financière qui doit toutefois trouver un équilibre et trouver ses marques. Analyser, être une force de proposition et être écouté et respecté par l’exécutif sans tomber dans l’opérationnel, voilà le défi qui l’attend.

Le rapport de la commission financière n’a pas suscité d’autres remarques du groupe PLR. Nous remercions les commissaires, les conseillers communaux ainsi que les membres des services communaux qui ont accompagné la commission financière dans ses travaux.

 

Rapport du Conseil communal budget 2021

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Une nouvelle ère s’ouvre pour notre jeune commune ! Nous avons tant attendu ce moment. Les discussions de ce soir à propos du budget 2021 de la commune fusionnée sont un acte important de notre histoire.

Le budget 2021 est réjouissant au niveau institutionnel puisqu’il matérialise les chiffres et buts de la commune fusionnée, il est par contre décevant au niveau financier, avec un lourd déficit.

La tête doit être relevée avant l’impact… Certes, l’élaboration du budget 2021 a été particulière à plus d’un titre :

  1. Fusion des postes budgétaires loclois et brenassiers ;
  2. Pas d’expériences sur les charges brenassières pour notre service des finances, par conséquent, les postes repris de la commune des Brenets n’ont pas été « chalengés » à l’image de ce qui se fait habituellement pour contenir au maximum les charges ;
  3. Situation économique délicate en lien avec la crise sanitaire et ses effets sur les recettes ;
  4. Effets directs des réformes fiscales.

Si le Conseil communal se dit « bien sûr pas satisfait de présenter un budget avec un excédent de charges », le groupe PLR l’enjoint de relever la tête le plus vite possible et de mettre en place une stratégie pour inverser cette tendance déficitaire ! Il est certes facile de le dire, mais la balle est dans le camp de l’exécutif qui doit maintenant plus que jamais réfléchir à chaque dépense et au fonctionnement de ses services. La situation à venir risque d’être encore plus difficile avec l’effet de la crise sanitaire sur nos commerçants, indépendants et entreprises… Engageons de réelles réflexions, sans tabous.

  Au niveau des recettes fiscales, la situation risque de se ternir encore davantage. Les effets des réformes fiscales seront positifs sur le long terme et sur notre attractivité, par contre les effets du ralentissement économique n’ont rien de positifs pour notre commune. Le Conseil communal s’est basé sur les projections de l’Etat pour chiffrer les recettes fiscales 2021. Sont-elles réalistes ou faut-il s’attendre à une mauvaise surprise en cours d’année ?

Comment la résistance de notre tissu économique est-elle estimée ? Que peut entreprendre le Conseil communal pour soutenir nos entreprises en 2021 ?

Les habitantes et habitants de notre commune continuent de prendre la poudre d’escampette, vers d’autres régions de Suisse romande probablement. Y-a-t’il un pilote dans l’avion ? Le Conseil communal peut-il nous expliquer ce qu’il compte entreprendre pour renforcer l’attractivité de notre commune ? Comment compte-il concentrer les forces actuelles à sa disposition pour parvenir à inverser la tendance ? Autour de nous, nous constatons par exemple que la nouvelle Commune de Neuchâtel s’organise avec cette problématique de l’attractivité au centre.

L’an dernier nous avions déjà interpellé le Conseil communal dans les discussions budgétaires à propos de sa politique résidentielle notamment et de l’organisation des moyens destinés à la promotion de nos atouts. Cette année nous déposerons une motion demandant des analyses et des réponses au Conseil communal afin que nous puissions enfin avancer sur cette thématique. La Commune du Locle à tant offrir, encore faut-il faire connaître ses atouts !

Au niveau de la tenue des charges, force est de constater qu’il y a encore du travail pour parvenir aux objectifs annoncés par le Conseil communal dans son rapport de modération du déficit !! Si les biens services et marchandises sont maitrisés, les objectifs du Conseil communal n’ont pas été atteints dans d’autres secteurs. Le Conseil communal a-t’il abandonné les objectifs présentés dans le rapport de modération (pour l’ancienne commune du Locle) ?

Au niveau des charges de personnel, le Conseil communal a décidé d’octroyer l’échelon automatique en application de la politique salariale de la Ville du Locle et d’abandonner l’échelon automatique 2020 mis en réserve à l’époque. Nous saluons cette décision, qui n’est toutefois pas facile à prendre. A l’heure ou de nombreux employés ont vu leurs revenus en 2020 amputés de 20% ou 30% ou plus en raison de la crise sanitaire, le Conseil communal devra certainement se poser la question de sa politique salariale globale, plus favorable que celle de l’Etat de Neuchâtel alors que notre commune présente des déficits structurels marqués et inquiétants. La mise en réserve de l’adaptation salariale à l’IPC est également un compromis, cette fois-ci en faveur des employés de notre administration.

En 2021, les conditions de travail seront encore passablement marquées par les mesures sanitaires en vigueur. En 2020, de nombreux services communaux étaient inatteignables l’après-midi. Est-ce que cette manière de faire à produit du retard dans le traitement des dossiers administratifs ? Est-ce que cette mesure est reconduite en 2021 ? Est-elle la plus adaptée pour protéger les équipes d’une éventuelle contamination ? Le groupe PLR tient à remercier ici tout le personnel communal pour son engagement en cette période difficile.

Les charges de transferts sont également en mouvement, notamment suite à la fusion. Nous avons pris note de la légère diminution de la facture sociale. En commission, le Conseil communal nous a assuré du bon fonctionnement du GSR loclois. Peut-il nous indiquer les conséquences financières des errements du GSR de la Chaux-de-Fonds pour notre commune ?

Finalement, la dette locloise continuera de prendre l’ascenseur et nous devons toujours emprunter pour payer nos coûts de fonctionnement… Par conséquent, la situation n’est pas saine. Avec la crise sanitaire, nous constatons que les Etats doivent débourser des milliards de francs, d’euros ou de dollars pour maintenir leurs économies et leurs services. Les Etats déjà fortement endettés se retrouveront devant de grandes difficultés. Voilà une preuve parmi d’autres que le frein à l’endettement et des politique prudentes en lien avec l’endettement de nos collectivités publiques sont nécessaires, pour les générations futures. Le groupe PLR est donc très inquiets face à l’évolution de l’endettement du ménage communal.

Pour finir, le chapitre des investissements, pour 2021 présente une hauteur hors norme comme l’indique le Conseil communal dans son rapport. La dissolution de la réserve de Prévoyance.ne en est la cause principale. Le Conseil communal a tenu à une répartition équitable des investissements sur le territoire communal (Le Locle, les Brenets), relevons tout de même le nombre important de projets qui verront le jour sur le territoire de l’ancienne commune des Brenets.

Des montants conséquents seront investis au cimetière du Locle en 2021 afin d’ouvrir un nouveau secteur. Plusieurs centaines de milliers de francs. Cet exemple démontre bien le caractère de certains investissements, peu sexy, mais régaliens et nécessaires au fonctionnement de nos collectivités.

Il est également prévu de reprendre le droit de superficie du parking souterrain de Jehan Droz. Cet investissement doit permettre un retour intéressant pour la Ville à notre sens.

D’importants investissements sont prévus pour le patrimoine financier de la Ville. De compétences du Conseil communal, nous y reviendrons lors du passage en revue détaillé des postes.

Pour conclure, si le groupe est PLR est globalement satisfait du budget 2021, il reste partagé. Un commissaire PLR s’est abstenu en commission financière. Il sera suivi par une petite moitié du groupe libéral-radical ce soir qui ne peut accepter un budget déficitaire de plusieurs millions sans que le Conseil communal fasse état de véritables pistes de réflexions pour modérer le déficit structurel récurrent et l’endettement.

L’autre moitié du groupe considère ce premier budget de la nouvelle commune fusionnée comme transitoire car il comporte de nombreuses inconnues en lien avec la fusion. Elle acceptera donc ce budget et les arrêtés relatifs avec une mention « peut mieux faire ».

Nous interviendrons lors du passage en revue des postes budgétaires avec des questions détaillées.

Nous ne terminerons pas cette prise de parole sans avoir une pensée pour les entreprises, commerçants, restaurateurs et associations culturelles et sportives de la place. L’importance de consommer local, y compris pour l’administration, est capitale ! La crise les touche de plein fouet. Elle fragilise notre Qualité de vie et la vie tout court. Pour 2021, nous espérons que le ciel s’éclaircira et que la reprise, la santé, la sérénité et le retour à la normale seront au rendez-vous. Merci aux différents acteurs qui font vivre notre Ville, qui créent de l’emploi ici et des richesses. Merci aux indépendants et entrepreneurs qui ont la fougue d’investir, de s’investir et de s’engager ici, malgré souvent des mots durs de la part de certains de nos collègues du Conseil général !

Nous remercions tous les services communaux pour leur travail et leur engagement. Merci au Conseil communal et tout particulièrement au chef des finances et à ses équipes pour la présentation du budget 2021.